• Les aventures de Petibout et de sa maman. Episode 12

     

                                              Un long mercredi

     

     

    C'est mercredi, jour des enfants. C'est aussi le jour où vous ne confiez pas votre enfant à la nounou, le jour que vous consacrez à Petibout pour faire des sorties, aller chez le médecin, faire des activités.

    Sauf que ce matin, en ouvrant vos volets, vous voyez qu'il pleut. Mais pas la petite pluie, non, la grosse pluie qui tombe bien dru avec les gros nuages gris qui vont avec. Vous aviez prévu d'aller au parc ? Oubliez l'idée. Il va falloir occuper votre fils en intérieur. La journée risque d'être très longue.

    D'autant plus que dès le lever, Petibout se met à courir et sauter partout en criant. Il est content de passer sa journée avec maman ! Après avoir canalisé tant bien que mal votre enfant vous l'installez pour le petit déjeuner. Une fois son lait avalé, sa figure débarbouillée et ses vêtements enfilés (dans le bon sens), vous décidez d'installer votre enfant devant sa pâte à modeler et lui demandez de vous faire un beau gâteau pendant que vous vous habillez.

    Pensant avoir quelques minutes devant vous, vous commencez à vous déshabiller dans la salle de bain quand soudain :

    - Maaaaaammmmmaaaaannnnn !!

    - Quoi ? Répondez-vous en passant la tête par la porte de salle de bain.

    - Tu fais quoi ?

    - Je m'habille !

    - Je peux venir ?

    - Non ! Tu joues et j'arrive.

    Vous refermez la porte et le tee shirt à peine enfilé vous entendez à nouveau :

    - Maaaaaammmmmmaaaaannn !!

    - Quoi ? (ça c'est la version officiel, parce que dans votre tête votre réponse ressemble plus à : "Mais ce n’est pas vrai ! Tu ne peux pas me lâcher deux minutes que je m'habille !")

    - Ma tarte veut pas cuire !

    - Quoi ?

    - Mon four est cassé !

    Ne comprenant pas, vous sortez de la salle de bain avec votre tee shirt blanc à moitié enfiler en haut et votre pantalon de pyjama jaune à fleur en bas.

    - Qu'est-ce qu'il y a ? Demandez-vous exaspérée.

    - Mon four est cassé !

    Petibout a fait sa tarte en pâte à modeler et à décider de la faire cuire dans votre four micro onde. Il a réussi à ouvrir la porte mais heureusement n'est pas arrivé à le mettre en route (d'où son appel à l'aide). Après lui avoir expliqué que la pâte à modeler ne va pas au four, vous repartez vous habillez. A peine la porte s'est-elle refermée que :

    - Mmmmmaaaaammmmaaaannn !

    - Quoi encore !

    - Tu fais quoi ?

    - J'essaye de m'habiller !

    - Je peux venir ?

    N'y tenant plus, vous renoncez à votre intimité et acceptez de vous habiller en public. Vous pensez à Marie Antoinette qui devait s'habiller en public tous les matins et vous la plaignez. Quelques heures plus tard, vous aurez toujours l'impression d'être Marie Antoinette mais plutôt le jour de son exécution. Surtout quand vous écouterez pour la cinquième fois la chanson du hérisson qui pique pique pique comme un papa pas rasé. La chanson vous tournera en boucle jusqu'à la fin de la journée (mais pourquoi les auteurs de chanson pour enfant prennent ils vos têtes blondes pour des idiots... Mystère) 

    Pour couper court à la séance de musique, vous décidez de lire une histoire à votre fils puis vous vous lancez dans la construction d'une maison en lego et passez le reste de la matinée à jouer avec lui.

    Heureusement, le repas ne demande pas beaucoup de préparation, par contre il vous faudra beaucoup de patience pour le faire manger à Petibout. Vous passerez votre temps à lui répéter "Mange" avec ses variantes : "Mange avec ta fourchette" et "Ne mange pas avec tes doigts".

    Vous êtes alors contente quand enfin arrive l'heure de la sieste. Pour rien au monde vous ne renonceriez à vos deux heures de tranquillités. Sauf que comme vous n'êtes pas sorti ce matin, Petibout n'est pas du tout fatigué et la sieste se transforme en un jeu de chamboule tout dans la chambre avec jetée de chaussettes et retournée de matelas. Las de le recouché, vous finissez par lui dire de venir avec vous au salon (vous ne finirez pas votre livre commencé il y a plus d'un an aujourd'hui)

    Après lui avoir lu trois histoires, avoir bâti un véritable château fort en lego et fait une partie de cache cache dans l'appartement, vous êtes contente de passer le relai au papa quand il rentre de sa journée de travail.

    Finalement à la fin de votre journée vous vous dites que garder son enfant est plus fatiguant qu'une journée de travail. Au moins au travail, vous pouvez prendre des pauses alors qu'à la maison, c'est du non-stop et vous n'êtes même pas payée...

     

    « Chapitre 6mon best seller »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Août 2014 à 19:42

    j'aime bien ce chapitre :)

    2
    Mercredi 6 Août 2014 à 19:48

    Merci beaucoup :)

    3
    Mercredi 6 Août 2014 à 19:49

    de rien :) Cette histoire est assez marrante, elle me plait bien.

    Mais je préfère quand même Emma car son histoire m'attire. Pourquoi? je ne sais pas. Je sais juste que je n'ai jamais lu un texte de ce genre.

    4
    Mercredi 6 Août 2014 à 19:56

    Tu te sens peut être plus proche d'Emma et de son histoire...

    Je sais que ça m'arrive souvent de me dire que j'aimerai tout plaquer pour refaire ma vie ailleurs... peut être que toi aussi tu ressens ça parfois et ça explique peut être que tu aimes bien cette hsitoire 

    5
    Mercredi 6 Août 2014 à 19:56

    Et puis les deux histoires n'ont pas le même style aussi...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Mercredi 6 Août 2014 à 20:08

    oui :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :