• Les aventures de Petibout et de sa maman. Episode 5

     

    Petibout et sa nounou

     

     

    Après avoir passé de long mois à vous occuper de votre enfant, le temps est venu pour vous de reprendre le chemin du travail. A vous les conversations avec des mots de plus de deux syllabes, les déjeuners d'affaires avec autre chose que du jambon et des coquillettes et les brainstormings matinaux avec votre chef. Mais, avant de retrouver un semblant de vie sociale, il vous reste une épreuve à passer : vous devez laisser Petibout à sa nounou. 

    Déjà le choix de la nounou à fait l'objet d'une recherche intensive, avec casting des participantes, épluchage du CV et enfin entretien d'embauche. Vous n'allez pas laisser votre Petibout à n'importe qui, non mais !

    Ainsi exit la nounou trop séduisante, il ne manquerait plus qu'elle prenne votre place dans le cœur de Petibout ou dans celui de son papa !

    Exit aussi la nounou baba cool qui vit avec ses trois chiens dans son appartement (« c'est très bon contre les allergies, vous verrez après ça Petibout ne sera plus jamais malade », vous dit elle alors qu'un de ses chien est en train de lécher votre enfant qui rit aux éclats)

    Après plusieurs semaines de recherche, votre dévolu s'est jeté sur Barbara, une nounou d'une quarantaine d'année, ayant deux adolescents à la maison et exerçant le métier depuis près de dix ans.

    Sur le moment, ce choix vous paraissait être le bon... Sauf que maintenant qu’il vous faut laisser Petibout pour l’adaptation, vous n'en êtes plus aussi sûre. Saura t elle consoler Petibout quand il se rendra compte que vous ne serez pas tout le temps avec lui ? Voudra t il faire la sieste dans une autre maison ? Dans un autre lit que le sien ?

    Déjà la veille vous avez tenté de convaincre votre mari de prendre à son tour un congé parental afin de s'occuper de son enfant mais devant la mine déconfite de votre moitié, vous avez préféré renoncer à cette idée.

    C'est ainsi qu'en ce beau mardi matin de printemps, vous sonnez à la porte de la nounou avec Petibout à vos côtés. Barbara vous a expliqué que le premier jour d'adaptation, vous pouviez passer une heure avec votre enfant avant de vous éclipser pendant l'heure suivante.

    Grossière erreur de la nounou, elle a été obligée de vous mettre dehors une fois l'heure passée. C'est donc les larmes aux yeux que vous laissez votre enfant. Vous vous attendez à le voir pleurer ou tenter de vous retenir mais...non. Petibout vous fait un petit au revoir de la main et retourne à son jouet. Il est déjà passé à autre chose.

    Sur le chemin du retour vous vous réjouissez de voir votre bonhomme déjà si mature, qui arrive à se détacher de sa maman, sans aucune crainte.

    C'est une fois la porte de votre appartement franchi que vous vous dites que le temps va être long. Il faut dire que vous avez perdu l'habitude de vous occuper de vous, d'entendre le silence. Bref d'être libre de faire ce qui vous fait plaisir.

    Après un temps de réflexion vous vous dites que vous devez mettre à profit cette heure. L'idée de faire du ménage ou du rangement vous traverse l'esprit mais vous décidez de prendre du temps pour vous en vous faisant couler un bain.

    C’est alors que vous vous apprêtez à vous immerger que vous avez un pincement au cœur en pensant à votre Petibout, seul avec Barbara. Vous avez l'impression d'abandonner votre bébé au profit de votre carrière. Décidée à chasser vos idées noires, vous attrapez votre livre, commencé il y a huit mois (vous en êtes à la page dix, pas facile de suivre une histoire avec un enfant)

    Quand vous estimez être restée suffisamment longtemps à barboter dans l'eau, vous sortez, vous habillez et vous vous rendez compte que vous n'êtes même pas resté dix minutes dans votre bain. Comme il faut bien vous occuper pour éviter de penser, vous faites le ménage dans votre cuisine, allant même jusqu'à nettoyer les joints du carrelage à la brosse à dent. Le tout en musique mais pas n’importe laquelle, dehors le CD de comptines de Petibout ou on apprend à planter des choux (franchement on se demande comment ils y arrivent avec la tête ou le coude, elles doivent être belles les récoltes).

    Quand enfin arrive le moment d'aller chercher Petibout, c'est avec soulagement (et dix minutes d'avance) que vous vous présentez à la porte de Barbara pour récupérer votre enfant tout souriant.

    La première séparation à été dure ? Rassurez vous ça ira de mieux en mieux et dans quelques mois vous vous demanderez pourquoi vous n'avez pas laissé votre fils plus tôt chez la nounou.

    En faite, vous découvrez que l'adaptation, ce n'est pas pour que l'enfant s'habitue à l'absence de ses parents, c'est pour que les parents s'habituent à l'absence de leur enfant. En effet, on a beau vouloir sa liberté, il n’est jamais facile de laisser son Petibout.

     

    « Publiée !Les aventures de Petibout et de sa maman. Episode 6 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 31 Mai 2014 à 12:50

    j'aime

    2
    Samedi 31 Mai 2014 à 12:58
    3
    Dimanche 1er Juin 2014 à 22:34

    "Dur dur d'être un bébé" disait un air connu il y a quelques années... Mais là je dirais plutôt "Dur dur d'être maman !", non ?

    4
    Lundi 2 Juin 2014 à 09:15

    Oui... pas facile de laisser son bébé a une inconnue pour la 1ere fois....

    5
    Lundi 9 Juin 2014 à 12:56

    Le coup des joints du carrelage à la brosse à dent m'a tué, j'avais l'impression de voir ma maman xD Toujours aussi exquis à lire, et même sans être maman (un jour viendra, mais pas tout de suite), je suis morte de rire. ♥

    6
    Lundi 9 Juin 2014 à 13:04

    Merci ;-). Soit pas trop pressée ! T'as le temps 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Lundi 9 Juin 2014 à 13:10

    Oui, et tout plein de choses à faire avant ^^ j'avoue que j'ai un peu hâte quand même. Surtout de voir le chéri avec un bébé dans les bras... Rien que d'imaginer, ça donne la petite larme à l'oeil.

    8
    Lundi 9 Juin 2014 à 13:20

    C'est vrai que c'est mignon ! Et la (petite) larme qu'il verse quand on leur met leur enfant des les bras pour la première fois...

    9
    Lundi 9 Juin 2014 à 13:25

    Pour ça, je l'attends impatiemment. Et le connaissant, elle ne sera pas si petite, cette larme...

    10
    Lundi 9 Juin 2014 à 13:33

    J'en suis certaine ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :