• Les aventures de Petibout et de sa maman. Episode 8

     

    Petibout et sa maman.

     

    Dans la vie de Petibout,  il y a deux personnes importantes. Sans elles Petibout ne serait pas Petibout, d'ailleurs,  il n'y aurait même pas de Petibout. Il s'agit bien sûr de son papa et de vous, sa maman.

    L'arrivée d'un bébé bouleverse l'équilibre d'une famille. Les nuits sans dormir, le rythme de vie vous donne parfois l'impression d'être dépassé et c'est bien normal.

    Quand Petibout est né, vous étiez pleines de  rêves. Vous vous disiez " je serai une mère parfaite pour lui, je serai toujours patiente, je lui expliquerai bien les choses, je jouerai avec lui, je ne lui refilerai pas mes angoisses et surtout, surtout je m'occuperai de mon enfant moi-même".

    Deux ans plus tard, force est de constater que le bilan n'est pas folichon...

    Tout d'abord après deux nuits sans sommeil, votre patience commence sérieusement à s'émousser. Normal me diriez-vous, ça arriverai à n'importe qui. Oui sauf que ce n'est pas vraiment de la faute de Petibout s'il est malade depuis deux jours et là quand vous l'avez vu en train de vider son placard à vêtements pour les mettre dans les toilettes, vous avez craqué. Les yeux vous sont sortis de la tête, vous avez hurlé sur votre enfant, l'avez mis au coin en lui faisant la morale. Puis prise de remord, vous avez levé la punition au bout de deux minutes (une minutes par âge vous a-t-on dit) et vous lui avez ré expliqué plus calmement les choses avant de tout mettre dans la machine. Après réflexion vous vous dites que la situation aurait pu être pire : Petibout aurait pu tirer la chasse d'eau ! C'est fou comme les enfants son imaginatif quand il faut faire des bêtises !

    Il faut aussi dire que dès que votre enfant s'ennuie,  hop ! Les bêtises fusent ! Ainsi en une journée votre fils est capable de dessiner sur les murs avec ses feutres tout neufs, de jouer avec la terre de vos plantes (un futur jardinier vous dites-vous émue pendant que vous lui laver les mains), mettre dans sa bouche tous ce qui lui passent à portée de doigt (cailloux, mégot de cigarette, herbes, bout de verre quand vous êtes en extérieur et miettes de pain, hanse de sac à main, papiers divers quand vous êtes en intérieur). De ce fait, vous êtes obligé de jouer avec lui. Vous pensiez vous poser cinq minutes histoire de souffler un peu ? Oubliez cette idée sous peine de voir votre maison se transformer en vaste chantier à bêtises ! Endosser votre costume de super maman et a vous les dominos avec les têtes d'animaux, à vous les montagnes en lego et les tours en cube, à vous les histoires de « Bougou le bougalou » qui va aux toilettes, à la plage, au supermarché, à l'école (décidément il fait plus de chose que vous Bougou !). Si vous voulez deux minutes de paix, il faudra coller votre enfant devant la télé : ainsi vous avez appris que le temps d'un épisode de Bougou vous pouvez prendre une douche. Merci Bougou !

    Je ne vous parle même pas des règles stupides que vous vous étiez mise en tête d'appliquer au début (mais ça s'était avant), du style : "moi, mon enfant fera de l'anglais avant son entrée à l'école, il ira aux bébés nageurs et on fera le tour du monde ensemble".   

     Vous n'arrivez même pas à vous débloquer deux heures pour aller chez le coiffeur alors emmener Petibout à l'anglais et chez les bébés nageurs relève carrément de l'exploit !

     Quant aux voyages, quand vous voyez l'expédition que c'est pour aller chez le docteur qui se trouve au bout de la rue, vous êtes fatiguée d'avance à l'idée de tout ce qu'il vous faudrait pour une semaine de vacances à l'étranger.

    Deux ans après la naissance de Petibout,  votre enfant n'est pas bilingue anglais, il n'a été que deux fois à la piscine et son voyage le plus long a consisté à rendre visite à ses grands-parents qui habitent à deux heures de chez vous. Mais vous avez découvert votre fils, vous avez appris à le connaître, à le comprendre, vous lui avez donné le gout de la lecture, vous l'avez protégé,  lui avez donné des conseils (qu'il a suivi... Ou pas).

    Vous n'êtes pas une mère parfaite,  non, vous êtes "juste" une super maman, et c'est déjà bien suffisant.

     

     

     

    « Les aventures de Petibout et de sa maman. Episode 7Les aventures de Petibout et de sa maman. Episode 9 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :